JungemitBall

Séance spéciale : DIRTY PARADISE (de Daniel Schweizer) | jeudi 17 octobre 2019 à 18h45 | suivie d’une discussion

Séance spéciale organisée par la Société pour les peuples menacés

DIRTY PARADISE

de Daniel Schweizer

jeudi 17 octobre 2019 à 18h45

Suivie d’une discussion avec :

Lisa Mazzone, présidente de la SPM – Société pour les peuples menacés et Conseillère National – Les Verts suisses, avec connaissances à propos des questions relatives à la responsabilité de la Suisse en matière économique et de droits humains

Christoph Wiedmer, co-directeur de la SPM – Société pour les peuples menacés, avec expérience dans le domaine de l’or

 

ACHETEZ VOS BILLETS EN LIGNE !

DIRTY PARADISE

Un film de Daniel Schweizer
Avec /
Pays Suisse 2009
Durée 1h10
Âge légal/suggéré 7/14
Genre Documentaire
Langue V.F.
Une incroyable catastrophe sanitaire et écologique se déroule aujourd’hui au cœur de l’Amazonie, sur un territoire européen d’outre-mer, la Guyane, et sa zone frontière avec le Surinam. « Au nom de l’or » nous fait partager l’histoire d’un millier d’Indiens qui tentent de survivre face à 12’000 chercheurs d’or clandestins, et surtout face à l’ambition des grandes compagnies aurifères qui ont envahi les abords de leurs villages. La forêt primaire est mise à sac, les rivières et les criques sont polluées par des tonnes de mercure et de boue. L’empoisonnement au mercure entraîne de graves malformations des fœtus. Dans les villages indiens, certains enfants naissent avec des membres en moins, d’autres totalement paralysés. Au mépris des lois et du bon sens, on assiste à la destruction de la forêt équatoriale et à l’ethnocide d’un peuple sans que personne ne semble s’en émouvoir. Une réalité qui assombrit l’éclat des bijoux en Or que nous portons. La jeune indienne Tamnoko, son oncle Parana, Pao l’orpailleur, Jean-Pierre le militant d’ONG et les autres personnages du film incarnent, chacun à leur façon, cette tragédie : pour la première fois, certains Wayana dénoncent les conséquences de l’exploitation incontrôlée d’un or devenu « sale ». En parallèle, la fièvre de l’or contamine certains Indiens qui se lancent eux aussi frénétiquement à la recherche du métal jaune précieux. Dans un climat de Western amazonien, nous accompagnons ces Amérindiens qui refusent de disparaître dans le silence, la honte ou l’indifférence.