communique de presse Festival du Film Vert 2018 19_01_18.doc - G

FFV – Festival du Film Vert au Cinélux (12 et 13 avril 2018)

Le Cinélux accueil le 12 et 13 avril 2018

le FFV – Festival du Film Vert

ACHETER LES BILLETS !

Les buts du festival

Présenter des films peu connus sur des sujets écologiques actuels

L’idée de ce festival est venue d’un double constat. Premièrement, de par sa nature, le cinéma est un média très efficace pour présenter des problèmes complexes, en particulier dans le domaine de l’écologie. Deuxièmement, il existe de nombreux documentaires d’excellente qualité qui ne sont que très peu diffusés : il est difficile d’obtenir une projection en salle pour ce genre de films, les télévisions préfèrent leurs propres productions et le public ne s’en procure pas volontiers en DVD.

Des sujets moins médiatisés

Dans les médias, les grands thèmes environnementaux sont désormais à l’ordre du jour:  journaux, radios et télévisions mentionnent à tout bout de champ le réchauffement climatique, les énergies ou les OGM. On ne peut que s’en féliciter, mais d’une part ces questions méritent d’être approfondies et d’autre part il existe de nombreux autres sujets qui ne doivent pas être oubliés, tels l’agro-alimentaire, la privatisation de l’eau, les matières premières nécessaires à l’énergie nucléaire, la biodiversité menacée, etc.

Programme

The Borneo Case – Bruno Manser continue de vivre

jeudi 12 avril à 18h30

Un film de
Erik Pauser et Dylan Williams
Acteurs  
Pays Suède 2017
Durée 1h18
Âge légal/suggéré  
Genre Documentaire
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce The Borneo Case – Bruno Manser continue de vivre

Le documentaire traite de l’héritage de Bruno Manser car, même 15 ans après sa mystérieuse disparition, ses préoccupations sont toujours d’une brûlante actualité. Le film montre comment Lukas Straumann, Mutang Urud et la journaliste Clare Rewcastle regroupent leurs forces pour lutter contre les défrichages. Au cours de leurs recherches, ils tombent sur un réseau de corruption s’étendant de l’élite dirigeante malaisienne jusqu’aux banques suisses. Un engagement opiniâtre et l’emploi de méthodes non conventionnelles autorise au groupe de faire tomber un adversaire puissant. Une équipe cinématographique suédoise a suivi le petit groupe d’enquêteurs durant cinq années et documenté la situation de plus en plus délicate.

Thank You For Calling – Ondes de choc

jeudi 12 avril à 20h15

Un film de
Klaus Scheidsteger
Acteurs  
Pays Allemagne – Australie 2015
Durée 1h26
Âge légal/suggéré  
Genre Documentaire
Langue V.F.
Bande-annonce Thank You For Calling – Ondes de choc

Suivi d’une discussion avec des intervenants

Quels risques l’usage des téléphones portables font-ils courir à la santé ? Avons-nous les justes réponses à toutes nos interrogations ? Tel est l’objet de ce film documentaire “Thank you for calling” qui nous fait découvrir le combat d’un scientifique américain contre l’industrie de la téléphonie.

Ce documentaire, fruit de nombreuses années d’investigation, que le réalisateur Klaus Scheidsteger a souhaité construire comme un thriller, pour mieux nous faire partager cette vaste enquête qui relate le combat du Docteur George L. Carlo. Ce scientifique américain avait été missionné dans les années 90 par l’industrie du mobile pour diriger une étude devant évaluer la dangerosité des ondes électromagnétiques. Mais, quand au terme de plusieurs années de recherches il rend ses conclusions montrant que l’usage des téléphones portables peut entraîner des tumeurs au cerveau, les industriels du mobile coupent les crédits et le Docteur Carlo commence une longue traversée du désert. Il revient finalement pour mener un combat contre ses anciens employeurs, en s’alliant à de grands cabinets d’avocats et à des associations de consommateurs.

En nous faisant vivre la lutte du docteur Carlo, enrichi des témoignages de chercheurs autrichiens, grecs ou encore russes, unis autour de cette même cause pour faire émerger leur vérité, ce film fait le point sur l’état des recherches scientifiques, qui ont encore du mal à se faire entendre face à la formidable puissance des industriels du mobile.
Un documentaire résolument engagé, humain et émouvant, à découvrir et à faire partager.

Vies empoisonnées : les dessous de l’industrie chimique

vendredi 13 avril à 19h

Un film de
Arthur Bouvart & Jules Giraudat
Acteurs  
Pays France 2016
Durée 52 min.
Âge légal/suggéré 10/14
Genre Documentaie
Langue V.F.
Bande-annonce Vies empoisonnées : les dessous de l’industrie chimique
Une enquête documentaire sur le cynisme d’un industrie qui teste la toxicité de ses produits sur des prisonniers réduits à l’état de cobaye . Pour mieux nier ensuite la dangerosité de ces substances et leurs ravages sur l’environnement et la santé, y compris celle de leurs propres employés.

Dans le lit du Rhône

vendredi 13 avril à 20h15

Un film de Mélanie Pitteloud
Acteurs  
Pays Suisse 2017
Durée 1h28
Âge légal/suggéré  
Genre Documentaire
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce Dans le lit du Rhône

Suivi d’une discussion avec

  • La réalisatrice du film Mélanie Pitteloud
  • Christophe Ebener, Président des pêcheurs à Genève, FSPG
  • Dr. Emmanuel Castella, Hydrobiologiste, participe au suivi scientifique de la restauration hydrologique et écologique du Rhône français.

Le Rhône est corseté depuis 150 ans, histoire d’une domination de son cours par les Hommes. Mais le fleuve n’a pas dit son dernier mot ! Suite à des inondations catastrophiques, un gigantesque chantier s’emploie à le revitaliser en un espace aux dimensions plus généreuses. Ce film engageant et poétique en compagnie d’habitants liés au destin du Rhône est un voyage qui invite à un questionnement universel sur nos relations à la nature et au territoire.