Programme sem.51

Programmation semaine du 13 au 19 décembre 2017

Acheter des billets en ligne

Programmation

CALABRIA

Un film de
Acteurs  
Pays Suisse 2016
Durée 1h56
Âge légal/suggéré 16/16
Genre Documentaire
Langue V.F.
Bande-annonce Calabria

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

18h30 / / / / / /
             

Séance en présence du réalisateur et des protagonistes. Calabria, titre du nouveau film de Pierre-François Sauter, désigne autant un espace géographique réel (une région du Sud de l’Italie) qu’imaginaire : un ‘heimat’ où seraient enfouis les rêves d’enfant et qui subsisterait, jusqu’au trépas, à l’état de trace ineffaçable dans la mémoire d’un travailleur immigré italien, mort en Suisse, dont les archives inaugurales content l’histoire ordinaire : celle de l’exil économique intra-européen. La dépouille de cet homme, dont nous venons d’imaginer la vie, José, d’origine portugaise et Jovan, un Rrom serbe, deux employés des pompes funèbres de Lausanne, sont chargés de la convoyer jusqu’en Calabre, là où son existence a commencé. Pour les deux compères, débute un road-movie drôlatique aux accents faulkneriens (Tandis que j’agonise), qui recourt à la technique du split screen pour transformer le corbillard en scène de théâtre. Et dans ce décor ambulant, les deux immigrés se découvrent petit à petit, plaisantent, éprouvent leurs différences, mais surtout ce qui les rapproche intimement du cadavre avec lequel ils voyagent : la commune condition de s’être, un jour, déracinés.

ANNA KARENINA (VRONSKY’S STORY)

Un film de
Acteurs Makar Michalkin, Kirill Grebenschtschikow
Pays Russie 2017
Durée 2h18
Âge légal/suggéré /
Genre Drame
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce Anna Karenina

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

/ 19h30 / / / / /
             

Avant-première en présence du réalisateur. Un hôpital de campagne, en 1904, en Mandchourie, en pleine guerre russo-japonaise. On amène un officier blessé au médecin commandant l’unité sanitaire, Sergueï Karénine. Celui-ci reconnaît le colonel Vronski qui fut l’amant de sa mère, Anna Karénine. Lorsque son malade est ranimé, Sergueï ne peut s’empêcher de lui demander des explications sur la mort de sa mère. Vronski raconte l’éclosion d’une passion amoureuse que rien ne pouvait empêcher, puis son étiolement inéluctable dans un monde qui les avait mis au ban. Tolstoï avait entrepris de décrire la société russe de son temps. Il développait aussi une réflexion sur la morale et la religion. Il ne recherchait pas les effets de style, mais s’attachait à décrire les situations de la façon la plus réaliste possible. Son récit s’appuyait en fait sur le traitement de plusieurs couples antinomiques. Karen Shakhnazarov s’est, lui, concentré sur la passion de Karénine et Vronski. Il a ainsi épuré sa mise en scène et, procédant par sauts dans le temps, a pu observer avec soin l’évolution de la relation entre les deux amants, et particulièrement les changements dans l’attitude de la jeune femme, se laissant aller à sa passion, mais se sachant en même temps coupable d’infidélité vis-à-vis de son mari. «Anna Karénine – L’histoire de Vronski» est ainsi une superbe étude de caractères placés dans une société figée et décadente.

MAZINGER Z – INFINITY

Un film de Junji Shimizu
Acteurs
 
Pays Japon 2017
Durée 1h35
Âge légal/suggéré 10/12
Genre Animation
Langue V.F.
Bande-annonce Mazinger Z

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

/ / / 14h 14h / /
             

Dix ans sont passés depuis que Kôji Kabuto (Alcor), aux commandes du super robot Mazinger Z, créé par son grand-père, a ramené la paix en combattant l’Empire des Ténèbres et le maléfique Dr Hell. Aujourd’hui, Kôji Kabuto n’est plus pilote, il a pris le chemin de son père et grand-père en devenant scientifique. A l’occasion de ses recherches, il découvre une structure gigantesque profondément enterrée sous le mont Fuji. Il détecte de mystérieux signes de vie. Il s’en suit de nouvelles rencontres, de nouvelles menaces et bientôt, un nouveau destin pour l’humanité. Kôji Kabuto doit prendre une décision pour l’avenir : Dieu ou Démon, il lui faut choisir. Une nouvelle fois, c’est à MAZINGER Z que revient la lourde charge de sauver le monde.

THE PARTY

Un film de
Sally Potter
Acteurs
Patricia Clarkson, Bruno Ganz, Cherry Jones 
Pays Angleterre 2017
Durée 1h11
Âge légal/suggéré 12/12
Genre Comédie
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce The Party

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

/ / / 15h50 15h50 / /
             

Janet s’est battue pour arriver au top: elle est nommée Ministre de la santé. Un succès qui mérite une fête, avec son mari Bill et ses amis les plus proches. À peine les invités sont-ils tous arrivés que Bill dévoile deux secrets très bien gardés jusqu’ici. Ce déballage bouleverse sérieusement l’existence de Janet et bien d’autres choses encore. La petite fête connaît bientôt quelques dérapages incontrôlés. Amours, amitiés, convictions politiques, projets de vie – tout vole en éclats. Sous la lisse surface cultivée aux valeurs d’une gauche libérale, colères et furies grondent, et dans les échanges d’amabilités acerbes, on n’hésite pas à sortir l’artillerie lourde – littéralement… Le post-féminisme, l’ésotérisme, le système de santé publique, la virilité – rien n’est à l’abri du regard caustique de Sally Potter qui manie avec bonheur un humour précis et implacable. Au cours de leur fête, Janet, Bill et leurs invités n’ont cure de sauver les apparences, une vérité après l’autre fuse, faisant des ravages.

TÉHÉRAN TABOU

Un film de Ali Soozandeh
Acteurs
Elmira Rafizadeh,Zahra Amir Ebrahimi, Alireza Bayram
Pays Allemagne 2017
Durée 1h36
Âge légal/suggéré 16/16
Genre Animation
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce Tehran Taboo

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

/ / / 17h10 17h10 / /
             

Téhéran : une société schizophrène dans laquelle le sexe, la corruption et la prostitution coexistent avec les interdits religieux. Dans cette métropole grouillante, trois femmes de caractère et un jeune musicien tentent de s’émanciper en brisant les tabous.

L’INTELLIGENCE DES ARBRES

Un film de
Julia Dordel et Guido Tölke
Acteurs  
Pays Allemagne 2017
Durée 1h20
Âge légal/suggéré 10/10
Genre Documentaire
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce L’intelligence des arbres

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

21h10 17h50 19h 19h 19h 19h 19h
             

Un forestier en Allemagne, Peter Wohlleben, a observé que les arbres de sa région communiquent les uns avec les autres en s’occupant avec amour de leur progéniture, de leurs anciens et des arbres voisins quand ils sont malades. Il a écrit le bestseller “La Vie Secrète des Arbres” (vendu à plus d’1 million d’exemplaires) qui a émerveillé les amoureux de la nature. Ses affirmations ont été confirmées par des scientifiques à l’Université du “British Columbia” au Canada. Ce documentaire montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte.

ULTIMOS DIAS EN LA HABANA

Un film de
Fernando Pérez
Acteurs Jorge Martínez, Patricio Wood
Pays Cuba 2016
Durée 1h33
Âge légal/suggéré 16/16
Genre Drame
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce Ultimos dias en la Habana

mer 13

jeu 14

ven 15

sam 16

dim 17

lun 18

mar 19

/ / 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30
             

Diego et Miguel vivent dans un appartement délabré dans un immeuble qui l’est tout autant dans le centre de La Havane. Diego est cloué au lit par son SIDA et rêve de vivre. Miguel lave la vaisselle dans un restaurant privé de la capitale et rêve de fuir aux Etats-Unis. Diego libère toute l’énergie qui lui reste dans la parole et affirme haut et fort son homosexualité alors que Miguel semble n’avoir plus aucun désir et se mure dans le silence. Dissemblables au possible, une amitié profonde, secrète, les lie pourtant et Miguel soigne, nourrit Diego, essayant de satisfaire ses moindres désirs. Le réalisateur cubain Fernando Pérez est un incorrigible optimiste. Il suffit de se pencher sur son oeuvre pour s’en persuader. Et ce n’est pas Últimos días en La Habana qui pourrait nous faire changer d’avis. Pourtant La Havane qu’il nous dépeint n’a rien d’un paradis sur terre. On n’y siffle plus depuis longtemps. Une crise économique qui n’en finit pas, au contraire, quand le principal et dernier soutien, le Venezuela, est confronté lui-même à d’énormes difficultés économiques et politiques. A cela s’ajoute une profonde crise morale à Cuba où la corruption s’étend après avoir été longtemps contenue. Alors, où va-t-il donc chercher son optimisme ce cher Fernando? Eh bien, tout simplement dans les vieux immeubles décrépis de la ville où s’entasse une population hétéroclite et bigarrée, où une solidarité certaine survit malgré toutes les difficultés quotidiennes. Documentariste à ses débuts, Fernando Pérez possède un réel talent pour portraiturer ses personnages et leur donner une humanité qui suscite adhésion et émotion. L’amour et l’empathie du réalisateur pour sa ville et ses compatriotes éclatent à chaque instant. C’est ce qui rend ses films inoubliables. Celui-ci aussi.