Prochainement

dès le 6 décembre 2017

ÚLTIMO DÍAS EN LA HABANA

Un film de Fernando Pérez
Acteurs
Jorge Martínez, Patricio Wood
Pays Cuba 2016
Durée 1h33
Âge légal/suggéré /
Genre Drame
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce Último días en La Habana

Un film tragi-comique sur le thème de l’amitié dans une ville sur le point de connaître des changements majeurs. Les personnages principaux sont deux amis et voisins quarantenaires vivant dans le quartier de Centro Habana : Miguel, un plongeur de restaurant qui rêve de s’installer à New York mais dont le visa n’arrive pas, et Diego, un homosexuel séropositif qui, armé de ses rêves et de sa gaieté, lutte pour continuer à profiter de chaque instant, depuis sa couche misérable, dans sa chambrette. Ce duo improbable est entouré de personnages en tous genres.

 

dès le 20 décembre 2017

ANNA KARENINA – VRONSKY’S STORY

Un film de Karen Schachnasarow
Acteurs
Jelisaweta Bojarskaja, Maxim Matwejew
Pays Russie 2017
Durée 2h18
Âge légal/suggéré /
Genre Drame
Langue V.O. sous-titres français
Bande-annonce Anna Karenina

L’adaptation cinématographique d’une oeuvre littéraire aussi monumentale que «Anna Karénine» de Léon Tolstoï se révèle toujours un exercice difficile. Le maître russe Karen Shakhnazarov a choisi de reprendre le récit à partir d’un point de vue original et iconoclaste: celui de l’amant de l’héroïne, le comte Vronski.

Un hôpital de campagne, en 1904, en Mandchourie, en pleine guerre russo-japonaise. On amène un officier blessé au médecin commandant l’unité sanitaire, Sergueï Karénine. Celui-ci reconnaît le colonel Vronski qui fut l’amant de sa mère, Anna Karénine. Lorsque son malade est ranimé, Sergueï ne peut s’empêcher de lui demander des explications sur la mort de sa mère. Vronski raconte l’éclosion d’une passion amoureuse que rien ne pouvait empêcher, puis son étiolement inéluctable dans un monde qui les avait mis au ban. Tolstoï avait entrepris de décrire la société russe de son temps. Il développait aussi une réflexion sur la morale et la religion. Il ne recherchait pas les effets de style, mais s’attachait à décrire les situations de la façon la plus réaliste possible. Son récit s’appuyait en fait sur le traitement de plusieurs couples antinomiques. Karen Shakhnazarov s’est, lui, concentré sur la passion de Karénine et Vronski. Il a ainsi épuré sa mise en scène et, procédant par sauts dans le temps, a pu observer avec soin l’évolution de la relation entre les deux amants, et particulièrement les changements dans l’attitude de la jeune femme, se laissant aller à sa passion, mais se sachant en même temps coupable d’infidélité vis-à-vis de son mari. «Anna Karénine – L’histoire de Vronski» est ainsi une superbe étude de caractères placés dans une société figée et décadente.